Visite Ecole

Les Sapeurs-pompiers du C.S. Candé se sont rendus à la maternelle des Ecoles Publiques de Candé.

Patrice Leprètre, Marina Lardeux, Chloé Bourgeais et Thomas Monnier ont fait découvrir aux enfants des classes maternelles le monde des pompiers.

3 ateliers étaient proposés, les tenues des sapeurs-pompiers, les kits de capture d’animaux dangereux et NAC et découverte du camion incendie (FPT).

les enfants ont pu voir et essayer les tenues, capturer un animal, monter dans le camion sirènes hurlantes.

le CS Candé remercie la directrice et les encadrants pour leur accueil.

                   P1070555                       P1070559

                   P1070560                       P1070561

                   P1070564                       P1070566

                   P1070567                       P1070574

                   P1070578                       P1070580

                   P1070588                       P1070589

                   P1070591                      P1070593

                   P1070596                      P1070597

                   P1070598                      P1070557

P1070573


NOUVEAU VEHICULE

Bientôt, nous allons être doté d’un nouveau véhicule.

Un Fourgon Pompe Tonne Secours Routier.

Une formation pour la prise en main du véhicule s’est déroulée au SDIS,

Benjamin Bourgeais, Aurélien Fourrier, David Pointeau, Jean-Charles Hervé,

y ont assisté, il seront chargés de former les SPV du centre au cours des prochaines manœuvres.

 P1070553

P1070543

P1070549

P1070542

P1070540


Formation Secours Routiers

le C.S. Candé à accueilli 12 stagiaires venus des centres de Châteauneuf sur Sarthe, Segré, Pouancé, Tiercé et Candé.

Un stage encadré par Stéphane Rivollet, professionnel à Angers Ouest, Benjamin Bourgeais et Aurélien Fourrier formateur en secours routiers à Candé.

TELEPHONE 159

TELEPHONE 144TELEPHONE 161TELEPHONE 171

un-conducteur-perd-le-controle-deux-victimes

extrait de Ouest-France du 26/12/16

Le scénario avait été préparé. Un véhicule est venu percuter un piéton sur un trottoir, allée de la Gare, vendredi. Le chauffeur a été évacué vers le CHU. C’était un exercice !
Reportage
Pas de place à l’improvisation quand il s’agit de secours routier ! Pendant sept jours,  douze stagiaires des centres de Châteauneuf-sur-Sarthe, Segré, Pouancé, Tiercé et Candé ont planché sur les bonnes pratiques.
Un stage encadré par Stéphane Rivollet, professionnel au centre de secours Angers-Ouest et membre du groupement de secours routier du Maine-et-Loire. Benjamin Bourgeais et Aurélien Fourrier, formateurs en secours routiers à Candé, étaient avec lui.
Objectif : former des équipiers en secours routiers. « Des manoeuvrants qui interviennent de manière ordonnée et cohérente auprès des chefs d’agrès, lors d’accident. » Tout au long de la semaine, les stagiaires ont alterné séances théoriques et séances pratiques. Avec tout le matériel qui va avec.
« C’est grâce aux garagistes que les sapeurs pompiers peuvent s’entraîner. Ils nous mettent à disposition des véhicules que l’on maltraite. » Sécurisation du site, protection, secours aux victimes, découpe… Autant de gestes qui demandent la plus grande vigilance. « Pour éviter le suraccident. »
Les équipes motivées et concentrées

Exemple concret, vendredi dernier. Allée de la Gare, 9 h 30. Stéphane Rivollet a mis en place le dispositif. Un véhicule utilitaire vient de renverser un piéton sur le trottoir de gauche. L’alerte est déclenchée.
Un véhicule de secours aux blessés (VSAB) est dépêché sur les lieux. La gendarmerie est également mise à contribution. Un véhicule de secours arrive sur place.
Bilan : deux victimes. Une seconde ambulance est alertée. La protection du site est assurée. Les fameux plots orange sont disposés. Le chauffeur du véhicule, victime d’un malaise, est affaissé sur le volant.
Une équipe s’occupe de l’extraire. Il est évacué rapidement vers le centre hospitalier universitaire (CHU d’Angers). D’autres sapeurs-pompiers volontaires ont pris en charge le piéton, coincé, lui, sous le véhicule.
« Il faut le rassurer. Nous sommes beaucoup de pompiers présents, il y a du bruit avec nos engins. La circulation continue sur la voie d’à côté. Cela ajoute au stress de la victime », précise Stéphane Rivollet.
Soudain, une bétonnière passe sur la voie restée libre. Elle frôle les sapeurs en action. « Même dans une simulation, les gars (et les filles, il y en a aussi) ressentent cette pression. » La motivation des équipes est palpable. Leur concentration, aussi.
Il faut lever le camion pour extraire le piéton. Méthodique. Chacun à son rôle. Le piéton est conscient. Il est sorti et, lui aussi, dirigé vers le CHU.
Le dispositif est levé progressivement. Place au débriefing et, finalement, à la satisfaction d’un travail rondement mené. « Les équipes ont bien réussi la manoeuvre. Elles ont rapidement extrait les victimes. »


Sainte Barbe 2016

 

Ouest France Publié le 12/12/2016 un-nouveau-camion-pour-les-pompiers

 

La Sainte-Barbe était empreinte d’une certaine émotion, samedi. Patrick Bourgeais, lieutenant, qui a accueilli les élus et les autorités, n’a pas caché cette émotion au moment des discours. Il a souhaité prompt rétablissement à Philippe Dubillot, le chef de centre qui n’a pas pu participer à la cérémonie. « Nous continuons à assurer les missions grâce à l’aide du Service départemental d’incendie et de secours 49, et au groupement de Segré. »
À cette occasion, c’est un peu un cadeau de Noël avant l’heure qui a été offert par le commandant Nicolas Thiven. Celui-ci a annoncé que le centre de secours du Val-de-l’Erdre serait doté d’un nouveau véhicule d’intervention en 2017. Il a confirmé par ailleurs que la phase de modernisation départementale se poursuivait. « Pour se donner les moyens d’avancer ensemble. »
Cette année, le nombre de sorties des sapeurs pompiers est en hausse de plus de 10 %. Avec 378 interventions, c’est 44 de plus que l’an dernier. 237 ont concerné des secours à personnes, 76, des incendies, dont plusieurs importants. Le centre compte 45 actifs dont un médecin et une infirmière.
Avec 21 jeunes sapeurs pompiers en formation, la relève semble assurée. Vincent Hamard se retire après 34 années de service.

Gérard Delaunay, maire et président encore quelques jours de la 4C, a lui aussi eu une pensée pour le chef de centre. « Toutes ces promotions ne sont pas le fruit du hasard, et résultent d’un gros travail. » Il a rappelé que la 4C participe au frais de fonctionnement à hauteur de 127 000 €. Une gestion qui va être reprise au 1er janvier par la nouvelle communauté Anjou Bleu communauté. Avant de se féliciter de cette « jeunesse qui vient en aide aux autres ». Pour aller dans le même sens, Gilles Grimaud s’est dit conforté par « cette soif d’engagement », dans un contexte événementiel des plus tragiques.
Les promus et les décorés
Publié le 12/12/2016 à 00:22 les-promus-et-les-decores
Mickaël Jousseau a été nommé adjudant-chef et a reçu la médaille d’honneur gouvernementale échelon argent pour 20 ans de service. |

Les décorés
Stéphane Lesage médaille de l’union départementale échelon or, pour 30 ans de service, Mickaël Jousseau médaille de l’union départementale échelon argent pour 20 ans de service, et la médaille d’honneur gouvernementale échelon argent pour 20 ans de service.
Les promus

Mickaël Jousseau est promu adjudant-chef. Mickaël Masseau Jérémie Verron sont promus sergent-chef. Géraldine Aillerie, Benjamin Bourgeais, Jean-Charles Hervé, Olivier Tusseau, Stéphane Rabergeau, accédent au grade de sergent-chef. Teddy Leray, Wiilliam Sutton, Fabien Capillier, Angelo Elie, sont nommés caporaux. Marine Lardeux, Bertrand Gayraud, Firmin Moreau, Antoni Branchu, Aurélien Lemaître, et Thomas Monnier sont nommés sapeurs 1er classe.